Rabid Habs

“Coach” Lessard: Vent de fraîcheur et culture gagnante

BlizzardOrganization

De gauche à droite: l’assistant-DG Denis Dumont, le DG Sylvain Robert, l’entraîneur Jonathan Lessard et le propriétaire Ronald Lavertu – Photo: Steeve Bérubé

Lorsque l’entraîneur-chef du Blizzard de Trois-Rivières a abruptement démissionné de son poste à la fin de la saison 2015-16, le directeur-général Sylvain Robert s’est retrouvé dans l’obligation de le remplacer au cours de la saison morte. Plusieurs noms ont circulé dans les rumeurs mais Robert a finalement opté pour un nom et un visage familiers à l’organisation et aux partisans trifluviens: Jonathan Lessard, ancien attaquant robuste et assistant-capitaine de l’équipe qui était alors nommée le Caron & Guay de Trois-Rivières.

Source: Elite Prospects

Source: Elite Prospects

Âgé de 34 ans (35 lorsque s’entamera la prochaine saison), Lessard est le plus jeune entraîneur-chef de la LNAH. Cela dit, il affirme ne pas être nerveux, rappelant au passage qu’il n’est pas totalement dépourvu d’expérience, ni de succès, derrière un banc:

Nerveux, pas vraiment, mais plutôt excité de débuter cette nouvelle saison. J’ai eu la chance de diriger au niveau senior pendant trois ans et la saison dernière, de parfaire mes connaissances au niveau de la LHJMQ, en tant qu’entraîneur-adjoint des Voltigeurs de Drummondville. Martin Raymond et Dominic Ricard m’ont beaucoup aidé dans mon développement.

Photo: Stéphane Lévesque

Jonathan Lessard occupant un poste qui lui est familier – Photo: Stéphane Lévesque

Sylvain Robert abonde dans le même sens:

“Jo” a été entraîneur-chef à Louiseville et St-Léonard dans la LHSAM et a gagné aux deux endroits. De plus, nous sommes convaincus que son séjour dans la LHJMQ lui aura donné le bagage nécessaire pour être à la tête du Blizzard de Trois-Rivières.

J’ai parlé avec plusieurs joueurs et ils sont ravis de la fermeté que Jo apportera à l’équipe. Il sera intéressant de voir si la ligne droite qu’il veut imposer résultera en la participation d’un plus grand nombre de joueurs aux entraînements du mercredi. C’est la ligne de conduite à prendre pour amener l’équipe à aspirer aux grands honneurs!

Cette ligne de conduite, le coach compte bien l’inculquer à ses nouveaux joueurs. Alors que l’ancien système de jeu du Blizzard était fréquemment critiqué par les partisans, certains le trouvant trop morne, Lessard, lui, entend leur offrir un spectacle qui vaudra le prix d’entrée:

J’ai eu la chance de jouer à Trois-Rivières et d’y remporter un championnat en 2008 et j’ai toujours évolué dans la région: Cataractes, Patriotes, Caron & Guay, donc c’est spécial de pouvoir coacher dans ma région et je connais très bien les gens de Trois-Rivières. Je sais qu’ils veulent une équipe intense et acharnée qui travaille pendant 60 minutes. Une équipe physique qui est également en mesure de générer de l’attaque, afin d’offrir un bon spectacle. Alain avait sa façon à lui de diriger et je crois qu’il a très bien fait pendant ses trois saisons à la barre de l’équipe. Mais c’est au coach à mettre son étiquette sur son équipe et lui inculquer sa philosophie et c’est ce que j’ai l’intention de faire dès le camp d’entraînement. Sur cette “étiquette”, il sera indiqué “travail et intensité”. Si tu commences avec ça, les résultats vont venir

Le Blizzard, qui a connu une saison 2015-16 difficile, a apporté peu de changements jusqu’à maintenant cet été, les plus importants étant l’embauche de Lessard et l’échange ayant fait passer le #Warrior Thomas Bellemare et un 4e choix à Thetford Mines en retour de l’attaquant-étoile Nicolas Corbeil. Bien que ce dernier soit toujours en réflexion quant à son avenir, Lessard a néanmoins espoir de le voir dans l’uniforme trifluvien et est très heureux de son acquisition:

Je suis très content de l’addition de Nicolas à notre équipe. C’est un joueur d’expérience qui apporte beaucoup d’offensive, lui qui était meilleur marqueur de l’Assurancia la saison dernière. Il représente donc un très bon atout pour le Blizzard.

Comme Lessard, qui a sans aucun doute un effet de vent de fraîcheur sur les passionnés fans trifluviens.

Photo: Terry Charland

Photo: Terry Charland

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

fist

Visibilité

Création: Hugo Cotnoir