Rabid Habs

DSP – Sekac : Avantage CH

Habs' Devante Smith-Pelly

Ainsi donc, après avoir été courtisé par plusieurs équipes de la LNH et avoir choisi le Canadien, l’ailier droit tchèque Jiri Sekac quitte déjà, après seulement cinquante parties. Allait-il s’améliorer? A-t-on été assez patients avec lui?

François Gagnon, réputé journaliste de RDS, se questionne sur cet échange. L’expert du Canadien craint que la serviette ait été lancée trop vite dans le cas du nouvel arrivé. Par contre, tous s’entendent pour dire que même si on ne met pas la main sur un marqueur naturel en Devante Smith-Pelly, les Glorieux ajoutent du poids à leur formation, puisque Sekac (Cakes à l’envers!) concède près d’une cinquante de livres au nouvel arrivant…

Mettons tout de suite quelque chose au clair pour ce qui est de cet échange : le potentiel offensif de Sekac semble plus élevé que celui de l’ancien numéro 12 des Ducks, aucun doute là-dessus. Sekac faisait déjà bonne figure dans la KHL l’an dernier, alors que DSP faisait la navette entre Norfolk et Anaheim.

Smith-Pelly n’a jamais été un joueur dominant sur le plan offensif. Sa meilleure saison statistique, tous niveaux confondus, a été 2010-2011 alors qu’il évoluait avec les Majors de St.Micheals, dans la Ligue de l’Ontario. Il a amassé 36 buts et 66 points en 67 joutes disputées cette saison-là….

On parle peut-être de Jiri Sekac comme ayant un grand potentiel, mais lui non plus n’a rien cassé statistiquement depuis son stage junior. Rappelons que le tchèque était venu jouer dans la USHL, un circuit mineur américain, avant de retourner en Europe. Sa meilleure saison, peu importe le niveau? 45 points en 58 matchs avec les Phantoms de Youngstown, en 2010-2011.

Évidemment, il ne faut pas oublier les 28 points obtenus l’an dernier en KHL…mais Smith-Pelly en a réussi 43 en 55 matchs avec les Admirals de Norfolk la saison dernière, dont 27 buts. Peut-être l’apparent talent brut de Sekac saute-t-il plus aux yeux des experts, mais il reste qu’il n’a jamais plus dominé que Smith-Pelly, peu importe le niveau.

Le gagnant dans cette transaction? Je n’aime pas le jeu de prédictions, préférant analyser le passé que de spéculer sur l’avenir, mais je suis certain que le Canadien sortira gagnant de cette transaction. Pourquoi?

Deux mots : Fabian Brunnstrom. Ce gars-là, selon ce qu’on disait de lui à l’époque, était la meilleure invention depuis le pain tranché. À son premier match avec les Stars, il a compté trois buts. Même Mathias Brunet, réputé journaliste de La Presse, était sûr qu’on assistait à la naissance d’une étoile…

Malgré 29 points en 55 matchs à Dallas en 2008-2009, Brunnstrom n’a jamais répondu aux attentes, quittant l’Amérique du Nord après la saison 2011-2012….il évolue maintenant en première division suédoise, qui n’est même pas le niveau le plus fort dans son pays. Pour un gars qui était courtisé à travers la LNH, ça ne s’est pas trop bien terminé…je prédis le même sort à Sekac.

Mais bon, on en reparlera dans quelques années!

Bonne journée et bon matchs, fans du CH et de Rabid Habs!