Rabid Habs

La position de centre du CH : le casse-tête de Michel Therrien

Pendant que Lars Eller était blessé, Michel Therrien a tenté une nouvelle fois l’expérience Galchenyuk au centre. Cette fois-ci, le jeune Américain semblait prêt à cette nouvelle tâche qui était dans la tête de tous les partisans de Montréal. « Larry » s’est blessé à l’épaule gauche contre Chicago et a dû sortir en cours de partie contre Dallas. Depuis ce moment, le CH conserve une fiche de 3-0-0 en marquant pas moins de 13 buts en 3 matchs.

La situation actuelle de l’équipe ne laisse pas d’ouverture à Lars Eller

Pour comprendre comment est la situation actuelle, il faut regarder individuellement les joueurs de centre montréalais pendant cette courte période d’absence du numéro 81. Tout d’abord, allons au plus évident. Tomas Plekanec est le joueur centre polyvalent du CH, il a 22 points (9B, 13A) sur les 32 matchs officiels depuis le début de la saison. Il s’occupe la plus part du temps de jouer contre les meilleurs lignes adverses sans compter son rôle offensif important. Il est discret mais efficace, comme à son habitude. Son nombre de points important est aussi dû à la venue de Manny Malhotra, puisque ce dernier s’occupe d’une grande partie des remises en jeu dans la zone défensive, ainsi que de nombreuses séquences contre de bonnes lignes adverses afin de protéger l’enclave de Carey Price. Ce qui fait de Malhotra (1A depuis le début de saison) un élément essentiel du puzzle de Therrien puisqu’il semble satisfait de son rôle différent par rapport aux autres joueurs de même position de l’équipe. David Desharnais connaissait des difficultés avant le bouleversement opéré par le coach, en effet, son nombre de but était plutôt faible (surtout a égalité numérique). La blessure de Lars Eller laisse donc la place à un essai attendu, l’expérience Galchenyuk. Il s’occupe du premier trio accompagné de Pacioretty et Gallagher. Cette expérience est un succès, en effet, après un excellent premier match contre les Canucks et un match moyen contre les Kings, « Chucky » a réalisé son premier tour du chapeau en carrière contre les Hurricanes. David Desharnais, accompagné de PA Parenteau depuis le remaniement complet de Therrien, réalise trois bons matchs qui lui permettent d’effacer les critiques à son encontre.

Quelle situation s’offre à l’entraîneur-chef du CH ?

Plekanec et Malhotra essentiels, il ne reste donc que deux postes pour trois joueurs. Galchenyuk étincelant et enfin apte à jouer au centre, Desharnais retrouve son niveau, le choix de Michel Terrien semble très difficile. En date du 17 décembre, Lars Eller peut s’entraîner sans contact et semble donc éligible au prochain match prévu jeudi à 19H30 (heure locale) contre les Ducks d’Anaheim.

Michel Therrien s’attaque donc à un casse-tête avec des décisions difficiles à prendre. Tout d’abord il peut simplement mettre un terme à l’expérience Galchenyuk au centre et le replacer à l’aile de trios qu’il va devoir complètement refaire. Desharnais se dit prêt à jouer à l’aile s’il le faut, mais cela me semble impossible au vu de son intelligence de jeu et son excellente vision. Eller pourrait jouer à l’aile lui aussi, mais il ne semble pas à l’aise : « Je me vois comme un joueur de centre. C’est à cette position que je suis à mon mieux ». Il reste comme option pour Therrien de jouer à la chaise musicale et donc laisser de côté Lars Eller jusqu’à ce qu’il y ait un blessé ou une panne de confiance pour Galchenyuk ou Desharnais.

Au vu de l’entraînement du 17 décembre, Lars Eller ne prend part à aucun trio. Tangradi et Bournival sont les ailiers du 4ème trio (après que le jeune Sven Andrighetto soit renvoyé à Hamilton). Tout cela pourrait bientôt changer en cas de blessure, mais pour le moment, et pour le bonheur de tous les partisans du Tricolore, Galchenyuk reste le centre du premier trio qui prône un jeu de qualité et efficace (contre les Hurricanes : Galchenyuk 3 buts, Pacioretty 3 mentions d’aide).

Pour suivre Guillaume sur Twitter: @guillaumeddlt.