Rabid Habs

Les deux visages du Tricolore

New York Rangers

Après avoir blanchi les Bruins, les Canadiens ont subi à leur tour le même sort aux mains des Rangers au grand dam des partisans et de l’équipe d’entraîneurs. Dans les mots de Michel Therrien, les Habs ont été mauvais : ‘’On n’a pas été bon dans beaucoup de département’’ lance Therrien à un journaliste après le match.

À quoi faut-il attribuer cette défaite : à la fatigue d’avoir joué huit parties en treize jours, à un manque total de concentration, ou plutôt à une multitude d’erreurs ?

Dans le cas de la défaite contre les Rangers, ils ont tout simplement été battus par une meilleure équipe, plus affamée du lot de 2 points, et en dominant à plusieurs chapitres du jeu.

Le Tricolore conserve tout de même la meilleure fiche du circuit avec 33 points. Toutefois il faut se poser la question suivante : comment une équipe en tête du classement peut-elle être blanchie quatre fois sur sept, soit le total de défaites encaissées cette saison, et du même coup être déclassée ?  Comment peut-elle jouer de manière convaincante face aux Blues et quelques jours plus tard montrer une facette où la cohésion est quasi inexistante ?

Bien entendu, il est dans le cours normal d’une saison qu’une équipe perde, mais alors la problématique réside plutôt dans la manière de perdre. Alors qu’en début de saison les Canadiens étaient passés maîtres dans l’art de remporter des matchs après avoir accusé un retard, cette situation est maintenant toute autre depuis quelque sorties. En tirant de l’arrière par quelques buts, l’équipe tombe désormais à plat.

Rien d’alarmant, ils ont récolté 12 points sur une possibilité de 16 durant cette séquence de huit matchs, ils doivent assurément faire quelque chose de bien.

Peu importe, le congé de quatre jours leur apportera une nouvelle dose d’énergie et de confiance. Ils pourront prendre du temps pour effectuer des corrections à leur système de jeu afin d’apporter des éléments de réponse à ces interrogations dès mercredi à l’entraînement à Brossard.

Et dès vendredi, les Habs affronteront les Sabres dans un match aller-retour, d’abord à Buffalo puis à Montréal. Mais attention aux Sabres, ils ont depuis peu renoué avec la victoire, avec trois gains de suite. Et ils voudront certes venger leur défaite en tirs de barrage le 5 novembre dernier. Un rival à ne pas prendre à la légère.