Rabid Habs

Mike Danton: Reviendra, reviendra pas?

Photo de couverture: Hugo Cotnoir

L’ancien joueur des Devils du New Jersey et Blues de St-Louis Mike Danton s’est joint, il y a un an, aux 3L de Rivière-du-Loup, dans la LNAH. Après une période d’adaptation de quelques semaines, le vétéran attaquant a pris son erre d’aller et a obtenu 26 points en 24 rencontres, avant qu’une malheureuse blessure au poignet ne vienne mettre un terme à sa saison régulière. Il a rejoint les champions en titre au cours des séries éliminatoires, mais ces derniers se sont inclinés au deuxième tour. En raison de cela, Danton, qui est toujours sans contrat en vue de la campagne 2017-18, a un sentiment d’inachevé et aimerait revenir pour une saison complète, lui qui a adoré son expérience à Rivière-du-Loup:

J’ai joué beaucoup de hockey dans ma carrière, pour de nombreuses organisations. J’ai été très satisfait de la façon dont la famille des 3L m’a accueilli et traité au cours de la dernière année. La communauté de Rivière-du-Loup a été incroyable envers ma famille et moi. Les partisans ont démontré beaucoup de passion envers leur club lorsque nous leur donnions de quoi être enthousiastes. J’ai beaucoup aimé faire partie de cette communauté, ainsi que patiner avec les jeunes joueurs d’âge midget, que j’ai pu voir grandir en tant que joueurs et individus.

La dernière saison a été particulière pour moi, mais néanmoins gratifiante. Les fans ont été très généreux envers les 3L et je me sens mal pour la façon dont ça s’est terminé. Je crois vraiment que nous avions une meilleure équipe que ce que nous avons démontré et à cause de cela, nous avons laissé tomber notre communauté, notre organisation et nos partisans.

J’aimerais beaucoup revenir, mais ça ne dépend pas que de moi.

De quoi cela dépend-il?

Je vivrai à Halifax au cours de la prochaine saison et mon aîné commence l’école et le hockey cette année. De plus, un retour à RDL signifie plus de 30 heures de voyagement par weekend, en voiture. J’adorerais jouer au hockey cette saison, surtout pour les 3L, mais tout dépendra de l’offre que je recevrai et si elle a du sens pour ma famille et moi.

Je n’ai pas d’autre emploi comme la plupart des joueurs de cette ligue; je suis étudiant en maîtrise et le hockey serait ma principale source de revenu. Évidemment, je suis conscient que je ne recevrais pas le salaire qu’on reçoit habituellement de son emploi principal, ceci étant du semi-pro, mais ça doit néanmoins valoir la peine de conduire plus de 30 heures par weekend et rater la première saison de hockey de mon fils.

La famille Danton – Photo: Courtoisie

Je veux bien faire toute cette route et passer la majeure partie de la semaine loin de ma famille dans le seul but de jouer pour les 3L et faire partie de ce vestiaire. Cependant, la volonté va dans les deux sens. Il est essentiel que les deux parties soient satisfaites et confiantes en leurs décisions.

Cela dit, Danton croit que les 3L peuvent faire mieux que la saison dernière et aimerait contribuer aux succès futurs du club:

Je crois fermement que nous avons une excellente équipe. Nous avons connu des ratés la saison dernière, mais ce n’est rien qui ne puisse être corrigé. Nous sommes très forts devant le filet: selon moi, Loïc Lacasse est de loin le meilleur gardien de la LNAH; notre défensive est à faire peur aux équipes adverses. Nous avons beaucoup d’expérience à cette position et tous nos défenseurs savent bien jouer la game. Nos attaquants sont de haut calibre. Des gars comme Étienne Archambault et Marc-André Tourigny voient très bien le jeu et sont très habiles; Marc-Olivier d’Amour peut adapter son jeu et évoluer n’importe où et nous avons beaucoup de profondeur à toutes les positions.

Après avoir constaté le style de jeu de la LNAH, je suis persuadé que nous pouvons gagner un autre championnat, en autant que tous les morceaux collent bien ensemble.

Reste à voir si l’organisation voit les choses du même oeil et si les deux parties pourront en venir à une entente.

Une chose demeure certaine: la perte d’un joueur, leader et ambassadeur de la trempe de Mike Danton s’avérerait lourde tant pour les 3L que la LNAH en entier, elle qui tente par tous les moyens de se donner de la visibilité et regagner en crédibilité. Toujours très impliqué auprès des partisans et vocal dans la chambre, il est un joueur et un coéquipier fort populaire qui est allé jusqu’à se teindre la barbe pendant les séries, en signe d’attachement et de loyauté envers l’organisation qu’il aime.

Verra-t-on à nouveau cet homme sympathique la saison prochaine?

Seul le temps nous le dira. On ne peut que se croiser les doigts.

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

Création: Hugo Cotnoir