Rabid Habs

Nathan Beaulieu à Montréal pour y rester!

Habs' Nathan Beaulieu

On le sait tous, le poste de défenseur #6 à Montréal n’est pas encore comblé et la lutte à quatre existe toujours. Marc Bergevin a d’ailleurs déclaré dans une entrevue [où il n’a presque rien dévoilé] à RDS, qu’aucune décision n’était prise à cet effet par l’organisation.

Il est évident qu’après le match d’hier, la direction et le groupe d’entraîneurs ont vu leurs idées se préciser et si la logique est respectée, ce sera Nathan Beaulieu qui héritera du poste. Pourquoi?

D’abord, Pateryn et Tinordi n’ont pas réussit à impressionner ou du moins faire en sorte qu’on les remarque. Pateryn n’a pas été mauvais dans l’ensemble, mais a joué de façon honnête, sans plus. C’est vrai que ce n’est pas le genre de défenseur qui attire l’attention, mais Beaulieu a tout de même été supérieur à lui.

Pour Tinordi, le calendrier préparatoire n’a pas été de tout repos. Il a commis plusieurs revirements, écopé de plusieurs pénalités d’indiscipline et a semblé perdu sur la patinoire à quelques reprises, mais a tout de même disputé son meilleur match, hier soir. Cela dit, pour le moment, il est mieux pour les deux hommes d’aller jouer sur une base régulière à Hamilton que de demeurer à Montréal comme 7e défenseur.

Ensuite, si le Canadien décide de garder Drewiske avec le grand club ou même d’offrir un contrat à Bouillon, l’un des deux ne jouera pas un rôle plus grand que celui de 7e défenseur; l’équipe serait dans le pétrin s’il fallait que Francis ou Davis disputent les 82 matchs…

Finalement, parce que Nathan Beaulieu a disputé un excellent match contre les Hawks, à Chicago. L’Ontarien de 21 ans a justement marqué un filet et récolté une mention d’aide dans la victoire (étonannte) de 3-1 du CH contre les hommes de Joel Queneville. Même s’il n’a pas connu un début de camp à la hauteur, le nouveau #28 du Tricolore a su ajuster son jeu et s’est constamment amélioré de matchs en matchs. Sa vision du jeu, son coup de patin et son flair offensif sont indéniables, mais il devra améliorer son jeu sans la rondelle et être plus fort dans les coins de patinoire. Il n’a donc pas été parfait, mais entre lui, Tinordi et Pateryn, il est celui qui a prouvé à l’organisation qu’il est le plus prêt de jouer sur une base régulière à Montréal.

Évidemment, les deux autres ne pourront que s’améliorer à Hamilton et si Beaulieu ne fait pas le travail après une quinzaine ou une vingtaines de match, la chance sera probablement offerte à d’autres. Mais si vous me demandez, à l’heure actuelle, qui mérite de débuter la saison à Montréal, il ne fait aucun doute que l’opportunité doit revenir à Nathan Beaulieu.

Si ce [beau] problème semble se régler, il sera intéressant de suivre ceux des gardiens de buts (lutte entre Budaj et Tokarski) et des attaquants (lutte entre Sekac, Bournival, Moen et Bourque).

Toutes ces questions devraient trouver réponses d’ici quelques jours, alors qu’il ne reste que deux matchs hors-concours au CH (tous deux contre les Sens; vendredi à Ottawa et samedi à Montréal).

Sinon, je ne peux que vous dire de patienter, il n’y a désormais que 6 jours d’attente avant le début de la VRAIE saison!

Pour me suivre sur Twitter: @GuillaumeL_MTL.

Crédit photo: Journal Metro