Rabid Habs

Qui sont les jeunes les plus susceptibles de percer la formation lors du camp?

Galchenyuk, Thomas & Scherbak Photo - Jean-Yves Ahern

L’organisation du Canadien de Montréal compte sur 21 hommes qui possèdent des contrats valides uniquement dans la LNH à l’aube de la saison 2015-2016.

La masse salariale de l’équipe se situe à 68 508 333$, Marc Bergevin dispose actuellement de 2 891 667$ de marge de manœuvre.

C’est donc dire que 2 joueurs possédant une entente à deux volets avec l’organisation auront la chance de percer la formation et de demeurer avec le grand club en début de calendrier.

Les * indiquent les hockeyeurs qui écouleront la dernière année de leur contrat et les () montrent ceux dont les pactes sont « 2-way ».

Smith-Pelly et De la Rose au centre des décisions

Max Pacioretty 4,5M$ – David Desharnais 3,5M$ – Brendan Gallagher 3,75M$
Alex Galchenyuk 2,8M$ – Tomas Plekanec *5M$ – Devante Smith-Pelly *800 000$
Alexander Semin 1,1M$ – Lars Eller 3,5M$ – Dale Weise *1,025M$
Brian Flynn 950 000$ – Torrey Mitchell 1,2M$ – Zack Kassian *1,75M$

Jacob De la Rose (925 000$) est presque assuré d’amorcer la saison à Montréal.

Il faudrait qu’un autre jeune parvienne à convaincre le groupe d’entraîneurs qu’il est en mesure d’apporter une touche offensive sur un 3e trio au niveau de la LNH pour le devancer.

Michaël Bournival (*600 000$) est celui qui est le plus susceptible de batailler avec De la Rose pour remplir un rôle à l’aile gauche. On se souviendra que le jeune hockeyeur a été victime d’une commotion cérébrale alors qu’il évoluait avec le CH la saison dernière et qu’il a caché les symptômes dont il souffrait afin de conserver son poste…

Quatre autres espoirs pourraient parvenir à brouiller les cartes à l’aile gauche et à forcer la direction du club montréalais à modifier son organigramme: Christian Thomas (*600 000$), Daniel Carr (*842 500$), Nikita Scherbak (894 166$) et Charles Hudon (625 000$).

Toutefois, puisque le CH peut déjà miser sur 3 athlètes établis pour former sa 4e ligne, il serait étonnant que Scherbak ou Hudon fasse l’équipe pour y évoluer de façon sporadique.

Ils devront prouver qu’ils peuvent s’établir au sein d’un des 2 premiers trios pour forcer la main à leur DG et qu’il procède à une transaction pour leur faire une place.

Quant à Thomas et Carr, le directeur général voudra assurément évaluer leur travail dans la LNH, eux qui devront négocier un nouveau contrat au terme du calendrier 2015-2016, mais ils représentent tous les deux des joueurs marginaux et ne devraient pas être en mesure de se tailler un poste régulier avec le grand club.

À l’aile droite, le destin de Sven Andrighetto (*633 333$) sera lié aux performances de Smith-Pelly. Si ce dernier ne parvient pas à s’imposer, Andrighetto est d’ores et déjà l’option numéro 1 pour dynamiser l’attaque du club de Montréal.

Avec la présence de 5 ailiers droits, en plus d’Andrighetto, le jeune Michael McCarron (863 333$) devra vraisemblablement passer la prochaine saison avec le club-école, où il pourrait s’imposer comme l’un des piliers à l’attaque.

Selon les résultats obtenus par ce groupe de joueurs après une vingtaine de rencontres, si la production offensive du Tricolore n’est pas plus convaincante que lors du calendrier 2014-2015, Marc Bergevin évaluera ses atouts sur le marché des transactions.

Et à ce sujet, l’association entre le Canadien et Plekanec pourrait bien en être à ses derniers miles…

Il y a déjà quelques saisons que le Tchèque est au centre de rumeurs de transaction, mais son salaire annuel de 5M$ représentait un frein pour plusieurs formations qui souhaiteraient l’accueillir.

Or, cette année Plekanec écoule la dernière campagne de son entente contractuelle, il sera beaucoup plus facile d’amortir son impact sur la masse salariale si une autre équipe veut acquérir ses services.

Smith-Pelly lui, devra prouver à Bergevin qu’il mérite de demeurer avec le CH – ainsi qu’une substantielle augmentation – puisque son contrat se terminera aussi à la fin du calendrier 2015-2016.

Sur papier, l’athlète de 23 ans convient parfaitement aux besoins du CH, il est un jeune hockeyeur talentueux capable d’avoir un impact au plan physique. Dans les faits, son éthique de travail discutable l’empêche d’exploiter pleinement ses capacités.

S’il ne parvient pas à démontrer son utilité sur l’un des 3 premiers trios, il changera d’adresse en cours de saison.

Bournival et Thomas sont désormais étiquetés comme des joueurs “d’utilité” au mieux, ou des AHLers au pire. Les deux seront agents libres en juillet prochain, ils risquent d’être échangés durant les prochains mois…

Andrighetto est un autre espoir du CH qui jouera son avenir avec l’organisation montréalaise cette saison. Bien qu’il dispose d’une plus grande marge de manœuvre que les deux précédents, sa valeur sur le marché des transactions est également supérieure.

Emelin et Tinordi ont des choses à prouver

La brigade défensive ne devrait pas créer de réelles surprises, sans parler d’une congestion à la ligne bleue, les 7 défenseurs réguliers semblent déjà identifiés.

Andrei Markov 5,75M$ – PK Subban 9M$
Nathan Beaulieu 1M$ – Jeff Petry 5,5M$
Alexei Emelin 4,1M$ – Tom Gilbert 2,8M$
Greg Pateryn 562 500$

Jarred Tinordi (*850 500$) et l’une des nouvelles acquisitions, le montréalais Mark Barberio (*600 000$) devraient être les premiers à être rappelés, si le besoin se fait sentir.

Darren Dietz (*665 000$) pourrait également avoir l’occasion de se faire valoir dans la grande ligue cette saison, principalement si l’un des autres arrières est impliqué dans une transaction…

Emelin devra être en mesure de revenir au style de jeu physique qui lui a permis d’obtenir son lucratif contrat. Le défenseur a été incommodé par une blessure à l’épaule l’an dernier, il avait subi une intervention chirurgicale au genou en 2013, mais il devrait être pleinement remis cette saison.

Dans le cas contraire, son nom viendra en tête de liste des éléments dont Bergevin tentera de se départir, il est même possible de voir le DG accepter de conserver une partie de son salaire simplement pour libérer de l’espace sous le plafond salarial.

Tinordi à quant à lui obtenu une probation cet été avec son entente d’un an à deux volets. Son avenir dépendra de sa tenue cette saison, il pourrait voir son rêve de jouer dans la LNH sur une base régulière se concrétiser, ou bien, le voir s’évanouir.

Parmi tous les joueurs du Tricolore, avants et défenseurs confondus, Tinordi est le plus susceptible d’être échangé.

Le meilleur duo de la LNH?

Devant le filet, le duo de gardiens formé par Carey Price – 6,5M$ – et Dustin Tokarski – *562 500$ – fait sans aucun doute l’envie de plusieurs formations du circuit Bettman!

Avec l’émergence de Mike Condon la saison dernière dans la AHL, Tokarski pourrait être inclus dans un échange si le directeur général avec qui Bergevin discute l’exige.

Source

One Comment

  1. yannesolow

    August 31, 2015 at 7:20 am

    Je crois pas que MB enverra Tinordi ou Bournival chez les IceCaps, puisque tous les deux devront passer par le ballottage… De plus selon moi, Semin jouera à droite du 2e trio, Kassian à droite du 3e et Weise et DSP joueront sur le 4e trio…