Rabid Habs

Série aller-retour vs Buffalo : Malchance et manque d’opportunisme

Habs vs Sabres

L’issue d’un match peut se jouer en quelques secondes, comme en ont fait foi les deux matchs contre Buffalo ce weekend.  Dans bien des cas, la différence entre une victoire et une défaite réside en peu de chose.

Vendredi à Buffalo, un mauvais bond a coulé les Canadiens. Samedi à Montréal, un manque d’opportunisme leur a coûté un point. Aux dires de Michel Therrien, ils avaient assez bien performé pour récolter quatre points. Résultat, un seul point sur une possibilité de quatre. Contre une équipe affichant un piètre dossier global qui toutefois s’est raplombée depuis quelque temps, remportant 5 de leurs 6 derniers matchs.

Jhonas Enroth a excellé devant sa cage, en repoussant  71 des 75 lancers dirigés contre lui dans les deux matchs du weekend.  En fait, si l’on compte les tirs de barrage de samedi au Centre Bell, on doit plutôt indiquer qu’Enroth a effectué 76 arrêts sur 80. Digne d’un gardien de haut calibre. Et c’est sans compter l’aide de sa défensive qui a bloqué 30 rondelles au total. Les Sabres n’avaient certainement pas des allures d’équipe de bas de classement.

Du côté des Canadiens, la saison est longue et ponctuée de moments difficiles, comme celui-ci. Ils viennent donc d’encaisser une troisième défaite d’affilée. Et ils ne sont pas au bout de leurs peines, puisque le prochain voyage dans l’Ouest sera un autre grand test, à savoir s’ils sont toujours en mesure de récolter des points en trouvant une manière de gagner comme ils l’ont fait jusqu’à maintenant.

Il faut retenir que c’est dans la défaite que l’on tire les plus grandes leçons. Or, lorsqu’une équipe décoche 105 lancers en direction du gardien en 125 minutes de jeu, c’est signe qu’elle n’est pas très loin de retrouver la voie du succès.