Rabid Habs

Séries LNH: 3e ronde (Rangers vs Habs)

rangers-03

Jouer pour une des 6 équipes originales est sans contredis un honneur. Pour ceux qui sont des ces marchés, cela semble surévalué. Pour ceux qui le vive au quotidien, c’est le genre de chose qui change ta carrière pour toujours. C’est dans ce genre de moment comme la série contre les Bruins ou encore cette série ci qui commence que tout cela prend son sens. Les fans ont une énergie différente dans ces arénas. Nous avons tous besoin de la victoire comme d’air pour respirer. Les partisans des Rangers sont exactement comme nous! Les enjeux sont grands dans cette ronde. Les Rangers depuis 12-13 ans ont l’une des meilleures équipes de la ligue sur papier, mais n’ont jamais pu mettre de la cohésion dans un groupe souvent constitué de plus de chef que d’indien.

En effet, les joueurs qui ont souvent été transigés vers New York étaient des capitaines dans leurs équipes respectives. Ils ont ratés les séries de fin saison à plusieurs reprises et cette fois-ci ils frappent à la porte d’une présence en finale de la coupe Stanley. Du côté du CH, les attentes sont aussi très élevées car depuis 1993, date de notre dernière conquête du Saint-Graal, nous n’avons atteinds cet échelon que pour perdre de façon expéditive contre des Flyers gonflés à block. Cette série oppose donc deux coach d’expérience, deux amis. Il va sans dire que pour les partisans des deux côtés, cette série sera du bonbon.

Ce sont deux équipes similaires qui vont croisées le fer. Deux équipes qui ont suent relever tous les défis. Qui ont suent se resaisir dans le marasme. Deux équipes composées des mêmes éléments: vitesse, talent, excellent gardien de but, un système défensif axé sur la relance de l’attaque. Cette série va nous donner du très bon hockey. Cette ronde passera à l’histoire c’est moi qui vous le dit. Dans les académies de hockey, on enseignera le hockey avec des images de ces affrontements. Tout le monde est gagnant.

La mort tragique de la maman de Martin St-Louis est devenu le ciment de cette équipe des Rangers. J’en profites pour offrir mes condoléances sincères au clan St-Louis qui comme Joanie Rochette aux Olympiques de Vancouver, doivent composer avec l’une des pires tragédies qu’un adulte peut traverser. De leur côté, les Habs ont appris à devenir des gagnants. A se servir de tous les détails pour les transformer en émotions. Cette équipe est unie comme jamais. C’est serein que les hommes de Michel Therrien avance vers le but ultime. Comme disait Patrick Roy à ces joueurs: Pourquoi pas nous?

Je souhaite donc bonne chance au deux belligérants et j’y vais de ma prédiction sur cette ronde: Habs en 5.